Aller à la recherche

Glaucome : le sélénium à nouveau mis en cause

SéléniumDans le cadre de ce travail effectué au sein de la clinique ophtalmologique universitaire de Tucson (Arizona, EUA), R. L. Bruhn et l'équipe de R. J. Noecker ont déterminé, par chromatographie avec échange d'ions en phase liquide à haute performance associée à une spectrométrie de masse, les concentrations en sélénium de prélèvements de l'humeur aqueuse et du plasma de 47 patients atteints de glaucome primitif à angle ouvert et de 54 sujets témoins [1].
Après ajustement aux facteurs de risque habituels de la maladie glaucomateuse, le troisième tertile du sélénium plasmatique et le deuxième tertile du sélénium de l'humeur aqueuse ont été significativement corrélés au glaucome (odds Ratio [OR] = 11,3 ; p = 0,03 et OR = 0,06 ; p = 0,02, respectivement).

Faut-il prendre en compte le sélénium dans le glaucome ?

Telle est la question posée par A. J. King dans ce même numéro du British Journal of ophthalmology. Les auteurs répondent par l'affirmative : bien que rien dans le cadre de ce travail ne permette d'appréhender le mécanisme physiopathologique en cause, ces résultats récents soulignent indiscutablement le rôle du sélénium dans la pathogénèse de l'affection et ils confirment ceux d'études antérieures, avec notamment des publications signées d'auteurs communs [2,3], suggérant un effet sur le trabéculum.
S'il est certainement trop tôt pour conseiller une supplémentation adaptée aux patients atteints de glaucome, il convient sans doute de diligenter des analyses de plus grande envergure afin de mieux évaluer cette proposition nutritionnelle déjà ancienne.

1.Bruhn RL, et al. Relationship between glaucoma and selenium levels in plasma and aqueous humour. Br J Ophthalmol 2009;93:1155-8. Epub 2008 Jun 12.
2.Conley SM, et al. Alterations in human trabecular meshwork cell homeostasis by selenium. Exp Eye Res 2006;82:637-47. Epub 2005 Nov 10.
3.Conley SM, et al. Selenium's effects on MMP-2 and TIMP-1 secretion by human trabecular meshwork cells. Invest Ophthalmol Vis Sci. 2004;45:473-9.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

Page top