Aller à la recherche

Allergan table une fois encore sur l'esthétique

Tous les ophtalmologistes y avaient pensé ; le laboratoire américain Allergan Inc. le réalise. Dans un communiqué émis le 4 juin 2008 à Washington (DC, EU) et relayé par l’agence France-Presse, les représentants de l’entreprise ont déclaré travailler à la mise au point d’un nouveau traitement cosmétique utilisant le bimatoprost et destiné à stimuler la « pousse naturelle » des cils.

« Le développement de ce produit innovant dérive de 60 ans d’expérience et de leadership dans la prescription de produits de soin des yeux », a souligné David E.I. Pyott, président du conseil d’administration et président directeur général d’Allergan. « En temps que compagnie la plus importante au monde en médecine esthétique, nous sommes particulièrement heureux de ce projet destiné à apporter sur le marché existant un traitement supplémentaire basé sur la science médicale, complétant notre portefeuille de produits à visée esthétique du visage et, au delà, reflétant notre implication dans la science du rajeunissement », a-t-il ajouté.

Rééditer le coup marketing gagnant joué avec la toxine botulique

La firme américaine doit ainsi soumettre prochainement une demande d'autorisation de mise sur le marché auprès de la Food and Drug Administration (FDA) pour leur prostaglandine de synthèse dans cette nouvelle indication, les essais cliniques utilisant la nouvelle formulation en application directe à la base des cils étant terminés. Allergan espère un agrément en 2009 et compte ainsi renouveler le succès commercial obtenu avec la toxine botulique (Botox), antispastique utilisé de manière dérivée pour effacer les rides. La dynamique de commercialisation du bimatoprost, aujourd’hui spécifiquement destiné à la prise en charge des pressions intra-oculaires élevées, trouverait ainsi un second souffle. « Nous sommes satisfaits des résultats de notre programme d’études cliniques et nous croyons que ce produit innovant, s’il est approuvé par la FDA, pourrait satisfaire un marché potentiel important en médecine esthétique », a estimé Scott Whitcup, vice-président exécutif de la recherche et du développement au sein d'Allergan. Selon le laboratoire, les ventes mondiales de bimatoprost pourraient atteindre 500 millions de dollars par an et le marché global du mascara est actuellement évalué à 3,7 milliards de dollars [1].

1. Selon les estimations d’Allergan à partir de des données fournies par Colipa, Euromonitor, Kline, et d’autres sociétés.

Commentaires

1. Le vendredi 5 juin 2009, 08:32 par Oculo64

Les concentrations de bimatoprost vont être nettement moins importantes que dans le produit original, en particulier à cause des effets indésirables notamment de pigmentation du cerne.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.ophtalmoblog.net/index.php?trackback/45

Fil des commentaires de ce billet

Page top