Aller à la recherche

Céfuroxime 1 mg en fin de phakoémulsification : pas de toxicité maculaire

Suivant les recommandations de l’AFSSAPS, l’injection intracamérulaire de céfuroxime à la dose de 1 mg, en fin d’intervention de cataracte est largement utilisée, mais la molécule est soupçonnée de toxicité maculaire à forte dose.

Dix-huit yeux atteints de cataracte modérée et indemnes d'atteinte maculaire ont été opérés ainsi au CHU de Limoges sans rupture de la capsule postérieure.

Il n'a pas été noté de variation significative de l’épaisseur maculaire centrale moyenne. Elle a été de 209,11 ± 29,44 microns (143-279) avant la chirurgie, de 214,44 ± 28,42 microns (145-267), sept jours après l'intervention, et de 219,44 ± 27,41 microns (145-253) le trentième jour post-opératoire. Ces résultats semblent confirmer l'absence de toxicité maculaire du céfuroxime utilisé à ce dosage alors que de nombreux travaux ont permis d'attester son efficacité prophylactique.

''BARREAU G, BOURMAULT L, DELMAS J, ADENIS JP, ROBERT PY (Limoges). Innocuité de l’injection intra-camérulaire de 1 mg de céfuroxime en fin de chirurgie de cataracte. Harmlessness of 1 mg cefuroxime intracameral injection at the end of cataract surgery. ''

Publication conjointe Jim.fr

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.ophtalmoblog.net/index.php?trackback/803

Fil des commentaires de ce billet

Page top